Articles

Communiqué de presse – Le peuple refuse l’initiative, place aux réformes

Chère Madame, Cher Monsieur,

En ce 4 mars 2018, la population de notre pays a décidé de refuser majoritairement notre initiative populaire. Nous regrettons cette occasion manquée de rendre une liberté de choix aux citoyens. Cet idéal est aujourd’hui rejeté par une majorité des votants. Nous prenons acte de cette décision. Visiblement les citoyens ne semblent pas convaincus par une transition complète vers une une solution de libre-entreprise. Cependant, il est évidemment, et le débat n’a cessé de le démontrer, que des réformes en profondeur sont nécessaires et désirées tant le système actuel souffre d’incohérences. La campagne, qui aura vu David affronter Goliath, a permis un débat important et passionnant. A l’issue de celui-ci, il est désormais acquis que le système actuel doit être revu en profondeur.

Il y a eu aujourd’hui un grand vainqueur : la démocratie directe et tous les électeurs de ce pays, qui ont été les seuls dans le monde à avoir eu l’occasion de s’exprimer dans les urnes sur le financement obligatoire des médias. La Suisse doit être fière de cela. Cette campagne est le début d’une longue discussion.

Lors des nombreux débats auxquels nous avons participé ces dernières semaines, nos opposants ont fait des promesses. Gilles Marchand, directeur général de la SSR, a plusieurs fois évoqué un plan R comme réforme. De son côté Madame Ladina Heimgartner, numéro 2 de la SSR, n’a pas hésité à utiliser un terme sans équivoque: « dégraisser » au moment d’évoquer l’avenir de l’entreprise qui touche aujourd’hui plus de 90 % des recettes issues de la redevance. Le parlement et les divers acteurs doivent désormais prendre en compte le besoin de changement et d’évolution et quitter ce modèle de distribution de privilèges. Il s’agit donc de passer de la parole aux actes. Sans la pression populaire soulevée par notre initiative, aucun changement n’aurait eu lieu. Nous espérons que ce vaste débat, qui aura su faire sauter le tabou du financement étatique des médias, va permettre au parlement d’enfin réformer en profondeur un système dépassé et injuste.

Merci d’avance pour l’attention que vous accorderez à notre communiqué.

Avec nos cordiales salutations,

Nicolas Jutzet: Président du comité No Billag Romandie / 079 841 55 05

Frédéric Jollien: porte-parole du comité Romandie / 078 765 68 67

Thomas Birbaum: vice-président du comité No Billag Romandie / 079 268 92 74

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s